Footer  American Express + Crystal
Footer  American Express + Crystal
Footer  American Express + Crystal

Coronavirus : le Mexique atteint la barre des 46 000 morts !

Le Mexique est devenu jeudi le troisième pays au monde en termes de décès liés au coronavirus, en atteignant la barre des 46 000 morts, selon un bilan établi par l’AFP sur la base de données officielles.

Le Mexique va tester un vaccin développé par Sanofi !

Le Mexique devance ainsi d’une unité le Royaume-Uni, qui comptait jeudi 45 999 morts. Les deux premiers pays les plus lourdement touchés par le Covid-19 restent les Etats-Unis, avec 151 496 morts, et le Brésil, avec 90 134 morts, selon ce bilan.

Toutefois, la mortalité due au coronavirus rapportée à la population totale reste plus élevée au Royaume-Uni qu’au Mexique, avec 677,59 décès pour un million d’habitants au Royaume-Uni contre 351,82 pour un million au Mexique.

Un nouveau cap a été franchi jeudi lorsque le nombre des contaminations dans le monde a dépassé les 17 millions, dont plus de 660.000 mortelles, depuis l’apparition du virus en Chine en décembre.

Près de 7800 nouveaux cas quotidiens

Au cours des dernières 24 heures, le Mexique a enregistré 639 nouveaux décès dus au coronavirus, et le nombre des cas confirmés de contamination a atteint jeudi 416 179, augmentant de 7730 par rapport à mercredi, selon les autorités.

Au total, la pandémie a fait au moins 667 361 morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles jeudi à 13 heures à Paris.

Devant une remontée du nombre des contaminations signalée dans plusieurs pays, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a lancé un appel à la prudence, exhortant en particulier les jeunes à respecter les mesures de protection.

Les jeunes « pas invincibles »

« Il semble que les rebonds de cas dans certains pays soient en partie dus à des jeunes qui baissent la garde pendant l’été dans l’hémisphère nord », a déclaré jeudi Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l’OMS. Les jeunes « ne sont pas invincibles », a-t-il souligné.

L’OMS a en outre déclaré dans ses recommandations actualisées que les déplacements internationaux devraient prioritairement concerner les urgences humanitaires, les personnels indispensables et les rapatriements.

« L’OMS recommande que la priorité soit donnée aux voyages essentiels d’urgence », a déclaré l’organisation. « Les voyageurs malades et les personnes à risque, dont les personnes âgées et les personnes souffrant de maladies chroniques, doivent reporter ou éviter de voyager depuis et vers des zones de transmission » du virus, a ajouté l’OMS.

Le Mexique va tester un vaccin développé par Sanofi

Le Mexique participera à la phase finale des tests pour un vaccin contre la Covid-19 que le laboratoire français Sanofi développera. Des Mexicains « font partie » d’un groupe de 35.000 volontaires du monde entier. C’est ce qu’a annoncé ce jeudi 30 juillet le ministre mexicain des Affaires étrangères Marcelo Ebrard.

C’est le premier protocole de phase 3 à être réalisé au Mexique, sans frais pour notre pays », a déclaré le ministre aux journalistes après avoir participé à un événement public. La phase 3 du développement d’un vaccin est celle où son efficacité est mesurée à grande échelle après une première étape où l’on évalue sa sécurité et une deuxième étape où l’on explore son efficacité sur des groupes plus restreints.

Le ministre a expliqué que des Mexicains « font partie » d’un groupe de 35.000 volontaires du monde entier qui testeront le vaccin. Marcelo Ebrard n’a pas précisé lequel des différents vaccins développés par Sanofi, l’un des principaux groupes pharmaceutiques mondiaux, sera testé au Mexique. Le laboratoire travaille sur un projet avec son homologue britannique GSK.

Les essais cliniques sont prévus pour septembre et pourraient être disponibles au cours du premier semestre 2021. Sanofi travaille également avec la société biotechnologique américaine Translate Bio pour développer un autre vaccin, dont les essais cliniques devraient commencer à la fin de l’année et dont la production pourrait être approuvée au second semestre 2021 en cas de résultat positif.

L’économie mondiale durement frappée, lourd bilan au Mexique

L’économie mondiale est désormais frappée de plein fouet par le coronavirus, avec des Etats-Unis officiellement en récession.

Aux Etats-Unis, le confinement au printemps a entraîné une chute historique du produit intérieur brut au deuxième trimestre, de 32,9% en rythme annualisé. Par rapport au deuxième trimestre 2019, la baisse est de 9,5%.

Avec cette deuxième chute trimestrielle consécutive, la première économie du monde est officiellement entrée en récession. Au premier trimestre, le PIB américain avait reculé de 5%.

L’Allemagne, le moteur économique de l’Europe, a elle aussi annoncé jeudi un « plongeon historique » de 10,1%, de son PIB au deuxième trimestre.

L’Allemagne connaît ainsi sa pire récession depuis l’après-guerre: la contraction de son PIB est bien supérieure à celle de 4,9% qu’elle a connue au plus fort de la crise financière de 2009.

Les experts s’attendent cependant à un net rebond: en plus des mesures de soutien nationales, Berlin compte profiter du plan de relance européen de 750 milliards d’euros, décidé par les 27 à Bruxelles mi-juillet.

D’avril à juin, le PIB a également fortement chuté en Belgique, de 12,2%, en Autriche, de 10,7%, et au Mexique, de 17,3%.

Compagnies pétrolières, avionneurs, constructeurs automobiles paient un lourd tribut à la crise, avec des pertes abyssales au deuxième trimestre: de 8,4 milliards de dollars pour Total et de 18,1 milliards de dollars pour l’anglo-néerlandais Royal Dutch Shell, tandis qu’Airbus a accusé une perte nette de 1,9 milliard d’euros au premier semestre.

Compagnies aériennes menacées

Le secteur du transport aérien mondial est lui aussi ravagé. De nombreuses compagnies aériennes d’Amérique latine fermeront si les vols suspendus en raison de la pandémie de coronavirus ne reprennent pas rapidement, a averti jeudi Peter Cerda, vice-président pour les Amériques de l’Association internationale du transport aérien (IATA).

Le groupe aérien Air France-KLM a annoncé avoir enregistré une perte nette de 2,6 milliards d’euros au deuxième trimestre, après des niveaux d’activité quasiment nuls en avril et en mai.

Les Etats-Unis ont enregistré jeudi près de 1.400 morts supplémentaires en une journée, soit environ un décès toutes les minutes, et plus de 72.000 nouveaux cas.

Au Brésil, près de 60.000 nouvelles contaminations en une journée ont également été enregistrées. Michelle Bolsonaro, l’épouse du président brésilien Jair Bolsonaro, a été testée positive au Covid-19, a déclaré jeudi la présidence, quelques jours après que son mari a dit être rétabli.

Source – Agences 

Touracancun 728