Header Pubs Haut de page
Header Pubs Haut de page
Header Pubs Haut de page
Header Pubs Haut de page

“Vol du siècle au Mexique” : Á Manzanillo, 20 conteneurs dérobés sans un coup de feu !

Le contenu de 20 conteneurs entreposés dans le port de Manzanillo a été dérobé le 5 juin à l’aube. L’opération a mobilisé une douzaine d’hommes équipés de grues, de monte-charges et de camions. La presse mexicaine est ébahie.

Le 5 juin, le principal port commercial du Mexique a servi de décor à un “scénario de roman”. Un braquage si extraordinaire que la presse mexicaine, à l’instar du site Noticias Manzanillo, le qualifie de “vol du siècle”. Entre 1 heure et 8 heures du matin, une bande de malfaiteurs armés a désarmé les agents de sécurité puis utilisé des grues, des monte-charges et des camions pour emporter l’or, l’argent ou encore les télévisions empaquetés dans 20 conteneurs. Comme le raconte El País America :

“Il n’y a pas eu de prisonnier, pas une seule balle n’a été tirée et les assaillants ont mis au moins huit heures à extorquer la marchandise.”

“C’est inédit, reconnaît Gustavo Adrián Joya, le porte-voix du service de sécurité du gouvernement de Colima, dont dépend Manzanillo. Nous n’avions jamais eu affaire à un vol de cette nature.” Les autorités ne s’en sont d’ailleurs pas vantées, puisqu’aucun communiqué n’avait été publié avant que la presse mexicaine ne révèle l’affaire, sept jours après les faits.

Les autorités nient leur responsabilité

Le site mexicain La Silla Rota compare cette opération réussie avec la série Netflix La Casa de Papel, “pour son niveau de précision et d’exécution”. Une douzaine d’hommes très préparés auraient participé à ce vol en bande organisée. Selon les témoignages, ils se seraient montrés très sélectifs, choisissant avec soin et sans hâte les conteneurs qui les intéressaient.

Le directeur des douanes rejette sa responsabilité dans cette affaire qui concerne, selon lui, une zone périphérique au port de Manzanillo qui échappe à sa juridiction. Il admet toutefois qu’une enquête interne devra être menée pour comprendre si des fonctionnaires sont impliqués, note La Silla Rota.

Cette opération est un petit fiasco pour la nouvelle Agence nationale des douanes lancée par le président Andrés Manuel López Obrador l’an passé, note El País America. Situé sur la côte pacifique du Mexique, face à la Chine et au marché asiatique, le port de Manzanillo est le théâtre d’une guerre d’influence des cartels. La “militarisation” de la gestion de la sécurité devait enrayer leur influence sur l’activité portuaire. Les autorités assurent ne pas connaître le montant des marchandises dérobées cette fois-ci.

Source – www.courrierinternational.com

LesFrancais.Press
TV5mondeplus.com