Header Pubs Haut de page
Header Pubs Haut de page
Header Pubs Haut de page
Header Pubs Haut de page

Le Canada suspend ses vols vers le Mexique et les Caraïbes ! Le Mexique proteste…

Les restrictions de voyage pour décourager les Canadiens à s’envoler vers les destinations soleil représentent un véritable obstacle pour ceux qui ont des proches au Mexique et aux Caraïbes.

Vendredi, Justin Trudeau a annoncé une série de mesures plus sévères pour les voyageurs.

En conférence de presse, le premier ministre canadien a affirmé que le problème des vacanciers sera en partie réglé à la source, puisque Sunwing, Air Canada, WestJet et Air Transat ont accepté de suspendre tous leurs vols vers les Caraïbes et le Mexique dès dimanche, et ce, jusqu’au 30 avril.

Ils devront se soumettre prochainement à un test obligatoire de dépistage de la COVID-19 à leur arrivée. En attendant leur résultat, ces voyageurs devront être hébergés dans l’un ou l’autre des hôtels désignés par le gouvernement. Le tout aux frais des voyageurs, dont le coût est estimé à 2000 $, a avancé le premier ministre.

À cela s’ajoute également la suspension des vols vers les destinations soleil dès dimanche, et ce jusqu’au 30 avril. Les Canadiens doivent ainsi faire une croix sur des vacances au chaud pour trois mois.

Si ces nouvelles mesures s’ajoutent aux efforts pour limiter la propagation de la COVID-19 et de ses variantes, certains estiment qu’elles limitent leurs options pour rentrer chez eux voir leurs proches en cas d’urgence.

Une situation inquiétante

C’est une inquiétude sérieuse, une préoccupation sérieuse pour moi, lance Leslie Kumar-Misir, directeur général de la Société Canada Caraïbes d’Ottawa [Canada Caribbean Society of Ottawa].

Comme des milliers de personnes dans la région de la capitale nationale, M. Kumar-Misir est originaire des Caraïbes et sa famille vit toujours là-bas. Avec certains membres de sa famille qui vieillissent, il explique que ne pas avoir l’option d’aller les voir est troublant.

Hugo Crespo, président de l’Association culturelle Mexicaine-Canadienne d’Ottawa-Gatineau, mentionne que c’est une situation inquiétante.

Si quelque chose arrive, qu’est-ce qu’on fait ? Je veux dire [j’ai] le cœur brisé, mais c’est là où nous en sommes, dit-il. J’ai encore des frères et des sœurs ainsi que ma mère qui vivent au Mexique… et ma grand-mère, […] qui a 105 ans.

M. Crespo est d’avis que les familles devraient toujours être en mesure de rentrer facilement chez elles pour voir leurs proches, si nécessaire. Il qualifie aussi de malheureuse la décision aussi extrême du gouvernement pour les voyages internationaux.

Mais d’autres estiment que ces restrictions sont un pas dans la bonne direction. Je crois que le gouvernement prend les bonnes mesures pour que la propagation du virus cesse ici au Canada, dit pour sa part Alicia Mayer, de l’Université nationale autonome du Mexique (UNAM) de Gatineau.

Mme Mayer indique que si une urgence survenait l’obligeant à rentrer au Mexique, elle essaierait de prendre d’autres dispositions.

Le gouvernement proteste 

Le gouvernement mexicain a protesté vendredi contre la suspension des vols en provenance du Canada, implorant Ottawa de revenir sur sa décision. Dans les villes à vocation touristique du pays, l’inquiétude est très grande face à l’« effet dévastateur » de cette mesure sur une économie locale déjà mise à mal.

« Les gens ici n’ont plus d’argent. Le peu de tourisme qui avait recommencé va s’arrêter, commente Hélène Daignault, une Québécoise qui habite à Puerto Vallarta depuis plusieurs années. C’est le branle-bas de combat et la panique chez les touristes qui doivent repartir rapidement. Il n’y a déjà plus grand monde en ville, ça va avoir un effet dévastateur. »

Elle s’inquiète pour l’économie de la ville qui est largement dépendante de l’afflux de touristes étrangers, notamment des Canadiens. « L’économie ici va tomber à terre, c’est sûr. On a eu des mois très difficiles l’an passé et ça va continuer », explique-t-elle.

Une industrie primordiale au Mexique 

La ville de Puerto Vallarta, située dans l’État du Jalisco, sur la côte ouest du Mexique, accueille environ 10 % de tous les touristes au pays.

En 2019, 2,3 millions de Canadiens ont voyagé au Mexique, ce qui représente environ 20 % de tous les touristes internationaux que reçoit le pays, selon les données du Centre de recherche et de compétitivité touristique (CICOTUR) de l’Université Anahuac de Mexico. Les Canadiens sont le deuxième groupe en importance après les Américains.

Le tourisme représente de 9 % à 17 % de l’économie mexicaine, selon des sources consultées. Il est particulièrement important dans quelques régions du Mexique qui en sont très dépendantes.

Sources – https://www.lapresse.ca/ – https://ici.radio-canada.ca/

 

LesFrancais.Press
TV5mondeplus.com