Header Pubs Haut de page
Header Pubs Haut de page
Header Pubs Haut de page
Header Pubs Haut de page

Coronavirus – Situation critique aux États-Unis, lourd bilan au Mexique !

Alors que le Mexique vient de dépasser les 40 000 morts des suites de l’épidémie, les États-Unis enregistrent encore de nombreux nouveaux cas chaque jour.

L’épidémie de coronavirus touche encore de plein fouet l’Amérique du Nord. Le bilan de la pandémie de coronavirus au Mexique a dépassé les 40 000 morts, a annoncé mardi le secrétariat mexicain à la Santé.

« Décès : 40 400 », signale le point quotidien du secrétariat à la Santé sur l’évolution de la maladie, qui indique que 915 nouveaux décès ont été enregistrés ces 24 dernières heures. Le premier cas de contamination au Mexique avait été détecté le 28 février.

Le Mexique, avec 127 millions d’habitants, a le deuxième plus grand nombre de morts en Amérique latine après le Brésil, qui compte 80 000 morts. Il se situe au 4e rang de tous les pays du monde en nombre de décès liés au Covid-19 derrière les États-Unis, le Brésil et le Royaume-Uni.

Cette semaine, le président Manuel Lopez Obrador a promis d’améliorer les normes de santé dans le pays pour l’aider à lutter contre la menace du virus. La capitale mexicaine était l’épicentre du virus. Mardi, elle a enregistré 64 431 cas confirmés et 8 354 décès cumulés.

« Que vous aimiez les masques ou pas, ils ont un impact »

Au nord de la frontière, les États-Unis ont, pour le huitième jour d’affilée, enregistré plus de 60 000 nouveaux cas de contamination au coronavirus en l’espace de 24 heures, selon le comptage mardi à 20 h 30 (heure locale) de l’université Johns-Hopkins.

Les 68 524 nouvelles infections relevées sur une journée portent à plus de 3,89 millions le nombre total de cas positifs dans le pays depuis le début la pandémie, apparue en décembre en Chine avant de se propager dans le reste du monde.

Le Covid-19 y a par ailleurs causé la mort de 961 personnes au cours des dernières 24 heures, pour un total de 141 883 décès, selon l’université basée à Baltimore, dont les bilans font référence.

De loin le pays le plus touché au monde en valeur absolue, les États-Unis, après avoir connu une amélioration vers la fin du printemps, voient depuis plusieurs semaines l’épidémie repartir à la hausse, notamment dans le sud et l’ouest du pays. « Cela va sûrement, malheureusement, empirer avant de s’améliorer », a déclaré mardi Donald Trump à la Maison-Blanche lors de sa première conférence de presse depuis avril sur la crise sanitaire.

Le président américain a pour la première fois clairement recommandé le port du masque « quand la distanciation physique n’est pas possible ». « Que vous aimiez les masques ou pas, ils ont un impact », a-t-il plaidé, allant même jusqu’à « implorer » les jeunes d’« éviter les bars bondés ».

Source – Agences

Touracancun 728
Elite sky lines