Header Pubs Haut de page
Header Pubs Haut de page
Header Pubs Haut de page
Header Pubs Haut de page

Formule 1 – Le mexicain Sergio Perez remporte son 3ème Grand Prix ! (vidéos)

Profitant des errements stratégiques de Ferrari dans une course perturbée par la pluie, Sergio Pérez remporte le Grand Prix de Monaco devant Carlos Sainz Jr et Max Verstappen, qui creuse l’écart au championnat en terminant juste devant Charles Leclerc.

Sergio Pérez pourra remercier les stratèges de Ferrari ! Alors que tout semblait en place pour que Charles Leclerc mette un terme définitif à sa malédiction à Monaco, le Mexicain a su tirer le maximum de sa Red Bull Racing au bon moment pour aller chercher en Principauté sa troisième victoire en Formule 1.

Une course qui a tout d’abord connu un faux départ. Annoncée depuis plusieurs jours pour ce dimanche, la pluie s’est bien invitée sur Monaco, retardant le départ donné derrière la voiture de sécurité de plus d’une heure. Charles Leclerc a alors facilement gardé l’avantage sur Carlos Sainz Jr, Sergio Pérez et Max Verstappen. A l’aise malgré des conditions de piste loin d’être évidentes, le Monégasque a très vite creusé l’écart et rien ne semblait pouvoir le priver d’une première victoire à domicile.

Règlement oblige, les pilotes ont dû s’élancer avec les pneus pluie mais quelques courageux ont très vite opté pour les gommes intermédiaires. Partant en fond de grille, Pierre Gasly a été l’un d’entre-eux et a alors offert un récital pour dépasser Guanyu Zhou à Massenet puis Daniel Ricciardo avant les esses de la Piscine et remonter à la 12eme place.

Article du 6 décembre 2020 – Le mexicain Sergio Perez remporte son premier Grand Prix !

Jamais dans l’histoire de la Formule 1 un pilote n’avait autant attendu pour trouver le chemin de la victoire. Après 190 tentatives en Grand Prix, Sergio Pérez (Racing Point) a enfin coupé en vainqueur une ligne d’arrivée en Championnat du monde, dimanche à Bahreïn.

Au bout d’une course chaotique, il est devenu le premier Mexicain à associer son nom au palmarès d’une épreuve, le Grand Prix de Sakhir, 50 ans tout juste après son compatriote Pedro Rodriguez, à Spa-Francorchamps.

« Checo » a en effet cru que tout était terminé au premier des 87 tours de la 16e des 17 manches du championnat 2020 lorsqu’il s’est fait expédié en tête-à-queue au virage n°4, en victime collatérale d’une attaque hasardeuse de Charles Leclerc (Ferrari), qui a éliminé Max Verstappen (Red Bull).

Dixième après un passage précoce au stand, le pilote de l’écurie de Silverstone a de suite entamé une belle remontée, et il a finalement été aidé par une intervention de la voiture de sécurité, qui a conduit Mercedes à un fiasco total lors d’un double arrêt complètement raté.

En tête au restart au 64e passage, Sergio Pérez n’a pas tremblé, s’échappant irrésistiblement devant Esteban Ocon (Renault) et son coéquipier, Lance Stroll (Racing Point).

« Les mots me manquent, s’est exclamé le Mexicain, qui sera sans volant l’an prochain si Red Bull ne le titularise pas à la place d’Alexander Albon. J’espère que je ne rêve pas. Je suis un peu sans voix. Ça fait dix ans que j’attends ce moment. C’est incroyable. Je ne sais quoi dire. J’ai cru qu’après le premier tour la course était finie. Mais je n’ai pas baissé les bras, j’ai remonté. Dans le final, mon rythme était suffisamment bon. On est allé chercher le meilleur résultat possible. »

« C’est sûr que la voiture de sécurité a été de notre côté aujourd’hui, a-t-il admis. J’ai fait une grosse erreur sous voiture de sécurité : j’ai massivement bloqué ma roue avant, et j’ai eu de grosses vibrations. Mais j’ai pu récupérer lors du deuxième relais. Là, la voiture a été comme une limousine. On avait un rythme incroyable. On est venu en pensant que ce serait une stratégie à deux arrêts, et ça a fonctionné pour nous aujourd’hui. »

Et puis, évidemment, il a évoqué son avenir en forme d’énorme point d’interrogation. Sous contrat jusqu’en 2022 inclus, il laissera son baquet à Sebastian Vettel, remercié par Ferrari, en 2021. « Je suis juste en paix avec moi-même, a-t-il confié. Je n’ai plus les cartes en main, mais je vais persister si je ne suis pas sur la grille de départ en 2021, je le serai en 2022. »

Pour couronner le premier succès en Formule 1 de l’équipe Racing Point, son coéquipier Lance Stroll a fini troisième. Non sans avoir été dans la bagarre pour la victoire. « J’étais dans la bataille avec Esteban (Ocon, deuxième), j’ai dû défendre contre Sergio qui avait le DRS, puis j’ai freiné un peu tard. Ce sont des choses qui arrivent. Je suis très heureux pour Sergio : ce sont ses deux dernières courses pour l’écurie. C’est très bien que ça se termine comme ça pour lui. »

Source – https://www.eurosport.fr/

LesFrancais.Press
TV5mondeplus.com