Header Pubs Haut de page
Header Pubs Haut de page
Header Pubs Haut de page
Header Pubs Haut de page

Le président du Mexique contracte la COVID-19 pour la deuxième fois!

Le président du Mexique, Andrés Manuel Lopez Obrador, a annoncé lundi en plein rebond épidémique qu’il avait contracté la COVID-19 pour la deuxième fois, suscitant des critiques d’adversaires qui l’ont qualifié « d’irresponsable » pour s’être présenté le matin même en public sans masque.

« Je suis contaminé à la COVID-19 et même si les symptômes sont légers, je resterai en isolement, je ne réaliserai que du travail de bureau et je communiquerai de façon virtuelle », a tweeté le chef de l’État qui avait reçu une dose de renfort en décembre.

D’une voix rauque, il avait annoncé lors de sa conférence de presse matinale qu’il comptait se faire tester pour le coronavirus même s’il pensait souffrir de la grippe. Comme souvent, il ne portait pas de masque, ce qui a suscité de nombreuses critiques parmi les milliers de réactions à l’annonce de son résultat positif.

« Espérons qu’il se rétablisse vite. Ce qu’il a fait ce matin, se réunir avec d’autres personnes sans masque, c’est irresponsable. Depuis la semaine dernière, il avait eu des contacts avec des cas positifs », a déclaré le député d’opposition Jorge Alvarez Maynez.

« S’il tombe gravement malade, il aura les meilleurs médecins à son service. En revanche beaucoup de journalistes dans l’assistance n’ont même pas de sécurité sociale », a ajouté l’analyste politique Viri Rios dans un message partagé des centaines de fois, où elle qualifie également le président d’« irresponsable ».

D’autres messages souhaitaient un prompt rétablissement au président mexicain, qui avait déjà contracté le coronavirus en janvier 2021 et avait là aussi souffert de légers symptômes.

M. Lopez Obrador a reçu le vaccin AstraZeneca l’an dernier ainsi qu’une dose de rappel le 7 décembre.

Le Mexique est en valeur absolue le cinquième pays le plus touché au monde avec 300 412 décès pour 4,1 millions de cas depuis mars 2020 d’après les chiffres officiels.

Après trois mois d’accalmie et de vie normale, l’épidémie est repartie en flèche avec le variant Omicron désormais dominant. Le Mexique a enregistré samedi un nombre record de cas en une journée (plus de 30 000).

Le gouvernement de gauche a reconnu le rebond de la pandémie mais refuse de suspendre les activités car les hospitalisations et les décès ont été maîtrisés.

Septième pays touristique le plus visité au monde, le Mexique garde ses frontières grandes ouvertes, sans demander de passeport vaccinal ni de test négatif aux voyageurs arrivant de l’étranger.

Source – Agences

LesFrancais.Press
TV5mondeplus.com