Header Pubs Haut de page
Header Pubs Haut de page
Header Pubs Haut de page
Header Pubs Haut de page

AMLO – « La conquête du Mexique par les Espagnols a été un «échec» »! (Video)

Le président mexicain Andrés Manuel Lopez Obrador a qualifié vendredi d’«échec retentissant» la conquête du Mexique par les conquistadors espagnols, à l’occasion des 500 ans de la chute de l’empire aztèque.

«Ce désastre, cataclysme, catastrophe, quel que soit le nom que vous voulez lui donner, nous permet de soutenir que la conquête a été un échec retentissant», a déclaré AMLO qui était accompagné de représentants de peuples indigènes du Mexique, du Canada et des États-Unis et de descendants de Moctezuma II, le dernier empereur aztèque.

«Pardon aux victimes» des conquistadors

AMLO a en outre évoqué les maladies dont ont souffert les indigènes mexicains à la suite de l’arrivée des Espagnols, qu’il a accusés de s’être emparés de grandes quantités d’or. «L’or qu’ils ont pris au Mexique, pendant les 300 ans» qu’a duré la colonie espagnole, «était de 182 tonnes», a-t-il dit.

Le président de gauche a rappelé qu’il avait à maintes occasions appelé le gouvernement et la monarchie espagnoles à formuler des excuses pour les massacres, les pillages et l’esclavage auxquels les indigènes ont été soumis avant l’indépendance du Mexique (1810-1821).

Sans avoir jamais obtenu de réponse favorable à cette demande, Lopez Obrador a demandé «pardon aux victimes de la catastrophe causée par l’occupation militaire espagnole de la Méso Amérique et du reste du territoire de l’actuelle République mexicaine».

«De quel type de civilisation pouvons-nous parler si la vie de millions d’êtres humains est perdue et que la nation, l’empire ou la monarchie dominante ne parvient pas, en trois siècles de colonisation, à récupérer la population qui existait avant l’occupation militaire», a ajouté le président au Zócalo, la place centrale de Mexico, construite sur les vestiges du plus grand temple de l’empire aztèque.

Source – Agences

LesFrancais.Press
TV5mondeplus.com