Header Pubs Haut de page
Header Pubs Haut de page
Header Pubs Haut de page
Header Pubs Haut de page
Header Pubs Haut de page

Dossier – Malgré la pandémie, le Mexique a choisi d’accueillir les touristes !

À l’image du Mexique, certains pays dont l’économie dépend fortement du tourisme n’ont jamais vraiment fermé leurs frontières aux étrangers. Le Mexique n’a imposé aucune restriction d’entrée pour les Américains, à l’exception de limites pour les passages frontaliers. Ni aux autres d’ailleurs !

Tous les conseils et conditions pour voyager au Mexique en bas de page !

À leur arrivée au Mexique, il est possible que la température des visiteurs soit prise, mais l’ambassade des États-Unis au Mexique ne publie sur son site Internet que quelques informations de base sur la distanciation sociale et le lavage des mains.

Des pressions financières pourraient être responsables de ce laxisme apparent. En 2019, les touristes étrangers (Américains en grande majorité) ont dépensé près de 25 milliards de dollars au Mexique. Le secteur du tourisme représente plus de 15 % du PIB du pays et celui-ci ne peut se permettre de perdre ces revenus, son économie présentant déjà des signes de faiblesse.

Roberto Zapata, vice-président de la chambre nationale du commerce du Mexique, a récemment indiqué à des journalistes que le secteur avait perdu 180 millions de dollars par jour depuis mars et s’attend à ce qu’il atteigne, dans le meilleur des cas, 45 % des bénéfices générés en 2019. Alors que de nombreux hôtels ne fonctionnent qu’à 30 % de leur capacité en raison des restrictions gouvernementales et que les petites entreprises (exploitants de bateaux, guides touristiques) perçoivent peu voire aucun revenu lié au tourisme, continuer d’accueillir les voyageurs semble être l’unique solution.

Les touristes américains fuient la pandémie : direction le Mexique

Tandis que de nombreux pays du monde ont mis en place des restrictions visant les citoyens des États-Unis, les voyageurs sont toujours les bienvenus au Mexique. Un accueil lié à la nécessité de survivre économiquement, mais qui fait aussi augmenter les chiffres de la pandémie.

“Dans un bar surpeuplé, de jeunes Américains en bikini ou short de bain, déjà éméchés, font des pompes dans l’espoir de remporter des seaux de bière. Des marchands coiffés d’un sombrero arpentent la plage et vendent des tapis, des massages et (discrètement) de la cocaïne. La pandémie fait rage, mais on se croirait en pleines vacances de printemps sur les plages de Cabo San Lucas.”

Cette description d’une atmosphère festive, insouciante et un brin rebelle nous vient du Mexique, et plus précisément de la ville balnéaire de Cabo San Lucas – située à l’extrémité méridionale de la Basse-Californie du Sud.

Ici, les touristes américains continuent d’affluer, bien que les États-Unis soient en pleine troisième vague. Un peu par choix et un peu par défaut, nous explique le média californien. “Contrairement à d’autres régions du monde, le Mexique n’oblige pas les Américains à présenter la preuve d’un test Covid-19 négatif pour entrer ; et il ne leur demande pas non plus de se mettre en quarantaine lorsqu’ils arrivent”, détaille le Los Angeles Times.

Les canadiens aussi voyagent au Mexique

Même si le gouvernement canadien déconseille toujours de partir à l’étranger pour tout voyage non essentiel, certains choisissent pourtant de faire du tourisme malgré la pandémie. C’est le cas de Josianne, qui est partie au Mexique avec son père de 71 ans, afin de rejoindre son frère et sa belle-sœur.

Selon elle, le petit village où elle restait était plutôt flexible côté mesures. «C’est sûr qu’on mangeait au restaurant, mais dehors en terrasse et les serveurs portent des masques, mais il n’y a pas beaucoup de restrictions. «On avait pris l’assurance Covid qui couvre 300$ de frais par jour liés à la Covid-19. On se sentait en sécurité», fait-elle valoir.

Presqu’au terme de leur voyage de 15 jours, la veille de leur retour, Josianne a perdu l’odorat et le goût. Son père avait pour seul symptôme une très grosse fatigue. «On avait juste hâte de rentrer à la maison. J’avais peur pour mon père. On est parti le lendemain comme prévu» Josianne et son père sont allés passer le test moins de 12h après leur arrivée au Québec . Le lendemain, on les rappelait pour leur dire qu’ils étaient positifs.

A-t-elle des conseils pour ceux qui veulent partir?

«Je leur dirais de partir, de respecter les consignes de la santé publique. C’est niaiseux, mais ça fonctionne. Faites attention en tout temps», indique celle qui croit qu’ils l’ont attrapé, car ils n’ont pas suffisamment fait attention.

S’il est évident que l’ouverture des frontières présente des avantages économiques, le raisonnement qui conduit à cette décision n’est pas toujours transparent. « Les décisions sont laissées à la discrétion des pays », déclare John Spence, président du voyagiste Scott Dunn USA. « Vous pensez qu’ils se basent sur les conseils scientifiques, mais tous les pays subissent le lobbying de leurs offices du tourisme. »

Le suivi des restrictions et des risques liés à la COVID-19 est devenu si important que les voyagistes consultent régulièrement les mises à jour les sites Internet des ambassades, les avertissements aux voyageurs, le WTTC et d’autres sources d’informations au moment de décider s’ils peuvent ou non envoyer leurs clients dans un pays.

Sources – www.courrierinternational.com – www.nationalgeographic.fr – www.quebechebdo.com

Conseils pour voyager au Mexique 

Pour voyager au Mexique vous aurez besoin : d’un passeport dont la validité est supérieure à 6 mois, un billet aller retour, une assurance voyage et une carte de crédit ou la preuve de vos revenus, une réservation hôtellière ou une invitation de la part d’un citoyen mexicain.

N’oubliez pas que l’entrée sur le territoire n’est pas automatique, elle est du ressort des autorités migratoires et depuis Juin nous avons eu plusieurs cas de retours de citoyens francais et étrangers pour cause de non conformité des documents ou suspicions sur une venue professionnelle sans visa de travail ! Si vous avez 18 ans (autour), vous serez systématiquement interrogés !

Par ailleurs le test PCR n’est pas obligatoire, une simple fiche informative vous sera demandé à votre arrivée et les autorités procédent à une prise de température donc si vous avez de la fièvre ne prenez pas l’avion. De plus il est fortement recommandé d’avoir une assurance voyage qui couvre la Covid-19 et de porter le masque partout et tout le temps en présence de personnes !

Évitez les grandes villes, les transports en commun, les rassemblements ! Profitez des grands espaces, de la plage mais surtout ne fréquentez pas les lieux fermés et très fréquentés !

Les protocoles au Mexique sont en général assez « sévères », les magasins et centres commerciaux sont fermés aux enfants et aux personnes agées ! Une seule personne par famille peut normalement entrer, la prise de température est obligatoire ainsi que le lavage des mains et le port du masque, idem dans les hôtels et les restaurants dont le taux d’occupation est réduit !

En général les bars et les discothèques sont fermés ! La « Ley Seca » (interdiction de vendre de l’alcool) s’applique aussi dans certaines villes ou villages ! Renseignez vous sur les groupes Facebook avant de visiter certains lieux notamment dans le Sud Est du pays.

Pour bien visiter le Mexique consultez le site https://tourimex.com/. Vous y trouverez plus de 250 vidéos sur toutes les destinations du pays ! 

LesFrancais.Press
TV5mondeplus.com