Header Pubs Haut de page
Header Pubs Haut de page
Header Pubs Haut de page
Header Pubs Haut de page

Louis Vuitton lance un site de commerce électronique au Mexique !

Louis Vuitton a lancé sa boutique en ligne au Mexique, dans l’espoir de profiter de la dynamique croissante des ventes de produits de luxe alors que la deuxième économie d’Amérique latine sort de la pandémie.

Dans un communiqué, la maison de luxe française a déclaré que les clients mexicains pourront désormais “profiter d’une large sélection de collections comprenant du prêt-à-porter pour hommes et femmes, de la maroquinerie, des chaussures, des accessoires, des voyages, des parfums, des bijoux et plus encore”.

La marque proposera également sur le marché des services personnalisés tels que le « marquage à chaud », des gravures ou initiales spéciales ou des designs sélectifs. La livraison gratuite ou le retrait en magasin via Click & Collect seront disponibles, y compris dans son magasin phare de la rue principale haut de gamme Masaryk de Mexico.

Un coup d’œil sur le nouveau site révèle une large sélection de bijoux et de parfums spéciaux tels que les bracelets B Blossom au prix de 226 000 pesos mexicains, soit 11 300 $, ou le parfum « Imagination » au prix de 5 000 pesos, ou 250 $. Les acheteurs peuvent également acheter des articles de la dernière collection capsule Wild at Heart de la marque.

L’incursion mexicaine de Vuitton marque le 30e pays où le e-commerce, lancé en 2005, est disponible. Cela survient alors que leurs rivaux se précipitent pour déployer le commerce électronique, Hugo Boss, Cartier et Bulgari ayant récemment lancé leurs propres sites dans le pays.

Les ventes de luxe au Mexique continuent de s’accélérer alors que le pays continue de voir les cas de COVID-19 diminuer.

Le président Andrés Manuel López Obrador s’attend à ce que le pays retrouve ses performances économiques d’avant la pandémie au troisième trimestre, beaucoup plus rapidement que prévu, alors que le PIB de mai a bondi de 28 %.

Cela devrait être de la musique aux oreilles des détaillants après la contraction de l’économie de 8,5% l’année dernière, entraînant des pertes énormes pour les marques de luxe, qui dans certains cas ont vu leurs ventes chuter de 25%.

Source – Agences

LesFrancais.Press
TV5mondeplus.com