Header Pubs Haut de page
Header Pubs Haut de page
Header Pubs Haut de page
Header Pubs Haut de page

Vicente Fernandez – « El rey Chente » nous a quitté ! (Videos)

Le monde de la musique pleure la mort du « Charro mexicain ». À l’âge de 81 ans, le chanteur de ranchera Vicente Fernández est décédé. Son état de santé s’est dégradé et malheureusement son décès est survenu le dimanche 12 décembre 2021 à 6h15 à l’Hospital Country 2000 de Guadalajara.

Cela a été confirmé par une publication sur leur compte Instagram, qui indiquait que le chanteur était décédé :

« Repose en paix M. Vicente Fernández. Nous avons le regret de vous informer de son décès le dimanche 12 décembre à 6h15.

Ce fut un honneur et une grande fierté de partager avec tout le monde une belle carrière musicale et de tout donner pour son public. Merci de continuer à applaudir, merci de continuer à chanter. #ChenteSigueSiendoElKing «

Rappelons qu’en août dernier, le lundi 9 exactement, les médias rapportaient que l’interprète de ‘Femmes divines’ avait subi un accident domestique qui l’avait conduit aux urgences hospitalières, et que les médecins l’avaient soumis à des soins intensifs, en raison de une blessure cervicale à la colonne vertébrale qui l’empêchait de respirer.

La famille a confirmé la nouvelle dans un communiqué, expliquant que le Mexicain Charro avait subi une blessure à la colonne vertébrale lorsqu’il est tombé dans sa chambre et a heurté le bureau. À partir de ce moment, la famille Fernández a décidé de ne pas donner plus de détails sur l’état du patriarche, invoquant sa gravité mais dans un état stable.

Vicente Fernández Gómez est né le  dans la banlieue de Huentitán El Alto à Guadalajara, dans l’État de Jalisco, Fernández passa ses premières années dans le ranch de son père Ramon, situé à la périphérie de Guadalajara. Il a également travaillé très jeune comme serveur, lave-vaisselle, caissier et enfin gérant du restaurant de son oncle. « Chente », comme il était connu de tous, se passionna pour le style de vie idyllique du ranch.

En 1954, il remporta un concours amateur parrainé par une chaîne de télévision de Guadalajara. C’était sa première entrée en scène et il a commencé à jouer dans des clubs et des rassemblements locaux. Le  Vicente Fernández se retire de la scène après un ultime concert au stade Azteca de Mexico où il chanta 45 chansons.

Avant les obsèques, qui se sont déroulées hier en privé, la famille avait ouvert le ranch du chanteur pour que le public puisse lui rendre un dernier hommage. Environ 7 000 admirateurs ont défilé devant son cercueil, sur lequel reposait son sombrero.

L’interprète sentimental et macho assumé de Por tu maldito amor (Pour ton amour maudit) et de la très aigre-douce Que te vaya bonito (Je te souhaite le meilleur) a vendu 70 millions de disques en 50 ans d’une carrière couronnée par trois Grammys et neuf Latin Grammys. Icône d’un Mexique tout en ombres et lumières, raffiné et violent, « Chente » a connu le drame de sa vie pendant une tournée en 1998 quand son fils Vicente Fernandez Jr a été enlevé pendant 121 jours avec une demande de rançon de 10 millions de dollars par une bande criminelle qui lui a coupé deux doigts.

Avec ses bottes, ses favoris, ses sourcils épais et sa moustache, le « Sinatra de la musique ranchera » (comme l’a surnommé le journal américain The Houston Chronicle en 1991) vouait une haine féroce à l’un de ses rivaux décédés en 2016, Juan Gabriel, « parce qu’il était gay et Chente était un homme d’une autre époque », ajoute Olga Wornat.

Très symboliquement, Fernandez a tiré sa révérence le jour où des dizaines de milliers de pèlerins convergeaient vers le sanctuaire de la Vierge de Guadalupe à Mexico, source d’inspiration des orchestres mariachis. Et le jour où un club de football de Guadalajara, Atlas, a remporté son premier titre de champion depuis 70 ans. Un hommage a été rendu par la foule qui a observé une minute de silence et chanté Volver, volver, un autre succès du chanteur. Entre autres multiples réactions, le président Andres Manuel Lopez Obrador a salué un « symbole de la musique ranchera de notre temps, connu et reconnu au Mexique et à l’étranger ».

 

LesFrancais.Press
TV5mondeplus.com