Header Pubs Haut de page
Header Pubs Haut de page
Header Pubs Haut de page
Header Pubs Haut de page
Header Pubs Haut de page

Diego au Mexique : Une histoire d’amour de l’Azteca au Sinaloa en 2018 !

Depuis le Mondial mexicain qu’il a fait sien en 1986 à son passage sur le banc des Dorados de Sinaloa où il s’est transformé en entraîneur à succès, Diego Maradona avait noué un lien affectif particulier avec le Mexique.

En temps normal, le stade Coruco Diaz de Zacatepec, petite bourgade à deux heures de Mexico, n’accueille que 3000 personnes. Mais en cet après-midi de novembre 2018 encore chaud, près de 15 000 spectateurs s’amassent pour ce match de deuxième division face aux Dorados de Sinaloa. Des maillots de Boca Juniors ou de l’Argentine époque 1986 fleurissent. Le ton monte entre un stadier et un fan : « Je m’en fous de votre équipe de merde ! Moi, je suis venu voir Maradona ! » El Pibe sort alors du tunnel, traînant difficilement ses 58 ans de carcasse, que ses genoux ne parviennent plus à mouvoir. En poste depuis un mois à la tête de Sinaloa, il est venu au Mexique débouchonner le flacon d’un parfum vieux de 32 ans.

Diego a tissé un lien impérissable avec cette nation de foot, qui manquait cruellement d’idoles. En 1986, il débarque dans un pays meurtri : le séisme de 1985 et ses milliers de morts dues aux malfaçons immobilières avaient révélé toute la corruption du pouvoir mexicain, ce qui avait enragé El Diez à son arrivée. D’ailleurs, l’Albiceleste était la seule sélection à ne pas dormir à l’hôtel. Elle occupait les installations de l’America.

Après l’élimination d’El Tri en quarts de finale, les Mexicains s’amourachent pour ce vaurien qu’ils considèrent comme l’un des leurs, ce cerf-volant cosmique et sa chevauchée fantastique face aux Anglais. Dans les gradins, l’écrivain Juan Villoro, 30 ans à l’époque, est l’un des 120 000 témoins du chef-d’œuvre de Dieu. « Diego a montré la fibre particulière que possèdent les héros. Le dramatisme était son apéritif. Avant chaque match et avec toute la pression du monde, le gaucher faisait pourtant la sieste profonde qui est celle des innocents. »

« J’aime le Mexique et j’aime ce club »

En septembre 2018, il signe un pari fou à Culiacan, dans le Sinaloa, où les coups de feu sont du paysage sonore, et où la tête du leader du cartel local est mise à prix pour 5 millions de dollars. Le lien d’El Pibe avec la cocaïne est vite arrivé. « L’info la plus importante sortie du Sinaloa, c’était la fuite du trafiquant El Chapo Guzmán » , rappelle Antonio Nuñez, président des Dorados, dans la série Netflix Maradona au Mexique. D’autant que le propriétaire du club, Jorge Hank Rhon, possède un long CV : corruption, possession d’un bébé tigre, implication dans le meurtre d’un journaliste, incarcération pour port d’arme… Un cocktail explosif que ne pouvait refuser Diego.

Lire la suite sur www.sofoot.com

Article du 08 septembre 2018 – Polémique – Diego Maradona au pays des narcotrafiquants ! 

Diego Maradona n’en finit pas d’alimenter sa légende: « El Pibe de oro » vient cette fois de prendre en main un club de 2e division mexicaine, les Dorados de Sinaloa, propriété d’une puissante famille proche du pouvoir politique, mais qui est aussi soupçonnée de liens avec les narcotrafiquants.

Maradona, 57 ans, s’est engagé jeudi avec cette équipe mexicaine, une décision qui a soulevé quelques interrogations. Le club est en effet situé dans l’Etat de Sinaloa, d’où est originaire Joaquin Guzman, le parrain des narcotrafiquants plus connu sous le surnom de « El Chapo » et emprisonné actuellement aux Etats-Unis.

Blagues et rumeurs ont fleuri sur les réseaux sociaux à propos de Maradona, qui a longtemps lutté contre son addiction à la drogue.

Des liens avérés avec les cartels de la drogue 

Plus sérieusement, la famille Hank, qui gère le club des « Dorés », a été accusée de liens avec les cartels de la drogue. Elle possède un véritable empire dans la région, un réseau de casinos, un stade de courses de lévriers à Tijuana, sur la frontière, et le club local de première division, les « Xolos » de Tijuana, vainqueur du Tournoi d’Ouverture 2012.

Jorgealberto Rhon a acquis les « Dorés » en 2013, une équipe moyenne, actuellement 13e sur 15 du championnat, mais désormais connue dans le monde entier grâce à l’impact médiatique de Maradona.

Jorgealberto est l’un des fils de Jorge Hank Rhon, le chef du clan, un homme politique de 62 ans qui a été maire de Tijuana de 2004 à 2007 sous les couleurs du Parti révolutionnaire institutionnel (PRI).

Mais celui-ci a souvent eu affaire à la justice et en 2011, son club des Xolos avait bien failli perdre sa place en première division après que la police eut découvert un arsenal de plus de 80 armes et des milliers de munitions lors d’une perquisition chez lui.

Les autorités soupçonnaient que deux de ces armes aient servi pour commettre des meurtres, mais Hank Rhon, brièvement emprisonné, avait été relâché après seulement 10 jours derrière les barreaux. Une décision qui avait alors soulevé de nombreuses interrogations.

Comme dans les meilleures séries télévisées, le style de vie de Hank Rhon est quelque peu excentrique: grand amateur d’animaux, il possède ses propres arènes ainsi qu’un petit zoo sur sa vaste propriété. Il a d’ailleurs été accusé de trafic d’espèces en danger. Une photo de lui, en compagnie d’un énorme boa, circule sur internet.

Mais Hank Rhon est aussi connu pour ses conquêtes féminines: il a déjà été marié deux fois, bientôt trois, et se vante d’avoir déjà une vingtaine d’enfants, dont un prénommé « Tigre ».

De quoi faire de cet homme d’affaires un personnage à la fois craint et respecté dans la région.

« Il est controversé, aucun doute, mais beaucoup de gens le soutiennent, c’est une espèce de mécène », explique ainsi Victor Clark, un spécialiste des Droits de l’Homme et professeur à l’Université de San Diego (Californie).

« Il y a un côté philanthrope dans Hank Rhon, il aide les nécessiteux. Il y a toujours quelqu’un dans son bureau pour lui demander de l’aide, et il l’accorde très souvent. Si vous avez besoin d’une opération ou d’un traitement médical vous allez le voir », ajoute le Professeur Clark, interrogé par l’AFP.

Surnommé « l’ingénieur », Hank Rhon ne fuit pas les journalistes: « il se montre souvent aimable et répond habilement aux questions. Il vous donnera toujours une bonne histoire si vous lui demandez poliment », raconte un journaliste local, sous couvert de l’anonymat.

« C’est un bon client mais vous devez faire attention: vous n’allez certainement pas lui poser des questions sur le trafic de drogue », souligne-t-il encore.

Ainsi, Hector « Le chat » Félix, de l’hebdomadaire Zeta, un des seuls journalistes à avoir enquêté en profondeur sur les activités de Hank Rhon, avait été assassiné en 1988. Deux de ses gardes du corps ont ensuite été condamnés pour ce crime.

L’un d’entre eux est sorti de prison en 2015.

Article du 7 septembre 2018 – Maradona nouvel entraîneur des Dorados de Sinaloa !

La légende du football Diego Maradona a été nommé au poste d’entraîneur des Dorados de Sinaloa, a annoncé jeudi le président de ce club de deuxième division mexicaine.

« Nous l’avons recruté pour venir travailler », a déclaré Jorge Alberto Hank à ESPN. « Lors de nos entretiens, il était très excité de venir entraîner et cela a été plus facile de le convaincre que je ne le pensais », a-t-il ajouté.

« Bienvenue Diego », a twitté le club, actuel 13e (sur 15) du championnat de D2. Sa présentation officielle devrait avoir lieu « dimanche ou lundi », selon des porte-parole du club.

L’officialisation de la venue de la légende argentine comme directeur technique du club mexicain est intervenue quelques heures après qu’eut été mis fin aux fonctions du précédent entraîneur, le Mexicain Francisco Ramirez.

« Nous l’engageons pour qu’il vienne travailler. Nous aimerions qu’il reste parmi nous pour l’actuelle saison en cours et la suivante », a précisé Jorge Alberto Hank à ESPN, assurant par ailleurs que ses contacts en Argentine avaient pu constater que Diego Maradona était « en bonne santé ».

Victime d’un malaise pendant qu’il assistait au match Argentine-Nigeria durant le Mondial en Russie, Maradona avait fustigé les rumeurs qui l’avaient brièvement donné pour mort. Il dit ne plus consommer de cocaïne.

En revenant au Mexique, il retrouve le pays où le génial meneur de jeu a permis à son équipe de gagner le Mondial-1986, qu’il a illuminé de toute sa classe. Lors du quart de finale Argentine-Angleterre, il avait marqué deux buts mémorables: un des plus beaux buts de l’histoire, en éliminant cinq Anglais et la fameuse « main de Dieu ».

Il a été sélectionneur de l’Argentine de 2008 à 2010 mais sa carrière technique n’a pas le même relief que celle de joueur.

Maradona, 57 ans, avait quitté en avril dernier son poste d’entraîneur du Al-Fujairah SC, un club émirati de deuxième division, après 22 matches. Il a également été nommé il y a trois mois président du club de Brest au Bélarus.

L’arrivée de Maradona à Sinaloa, place forte d’un des principaux cartels de la drogue au Mexique, a suscité de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux, certains se montrant acerbes à propos des problèmes de dépendance de la star.

« Maradona va remplir les poches des narcotrafiquants de Sinaloa, il va faire prospérer leurs affaires », a ironisé sur Twitter un utilisateur signant sous le nom Chekin Alav Grana.

Source – Afp

LesFrancais.Press
TV5mondeplus.com