Footer  American Express + Crystal
Footer  American Express + Crystal
Footer  American Express + Crystal

Portrait – François Gouygou dit “el Charro Frances” nous a quitté !….(Videos)

La France au Mexique vient de perdre une de ses personnalités les plus attachantes: François Gouygou, que tous connaissaient comme « El Charro Francés ». Âgé seulement de 78 ans, François a fait un infarctus alors qu’il nageait dans le lac de Chapala, Jalisco, terre des Mariachis et du Tequila ! Il décède dans son pays d’adoption et de coeur !

Sa vocation fut de suivre les pas du plus grand ranchero du Mexique, Miguel Aceves Mejia, le roi du falcete et sa réussite d’avoir côtoyé les plus grands : belle Ortiz, l’épouse de Juan Ortiz du mariachi Camperos de America, Ruben Fuentes du Vargas de Tecalitlan, Anita Zapata (la petite fille d’Emilio Zapata) sa grande amie, el Chino Calderon, les charros Isaac Gutierrez (Churiquis) et Francisco Miranda qui seront ses parrains en 1982 pour intégrer la très fameuse association nationale de la Charreria du Mexique. C’est la consécration….!

Son amour pour le Mexique lui vaudra de jumeler la ville de Tequila avec Martel en France, de lever des fonds pour le tremblement de terre de 1985 à Toulouse avec le consul du Mexique Raymond de Saint Martin et de rencontrer les plus grands, dont le président Fox qui, un jour, le salue en France d’un “Que tal Señor Charro” devant un président Chirac émerveillé par le costume traditionnel, le chapeau et les pistolets en bandoulière….(Lire sa biographie plus bas )

Sa joie de vivre, son optimisme maladif était source de bonheur pour tous. Sa connaissance du Mexique, son histoire, sa culture fait qu’il était particulièrement admiré et choyé par les mexicains ! Son répertoire musical était tel qu’en 2012 il obtiendra le record Guiness du nombre de chansons rancheras « alignées » sur une seule journée !

Les témoignages ne cessent d’affluer depuis 48 heures tant sur son compte FACEBOOK que sur son adresse professionnelle. Nous en avons sélectionné quelques uns que nous avons laissé dans la langue d’origine.

Personnalités connues, public en général, les textes sont souvent poignants à la hauteur de l’amitié, de l’amour que le peuple mexicain lui portait principalement au Jalisco :

  • Agustín García-López, ex-ambassadeur du Mexique en France. Me entristece enormemente la partida de nuestro gran amigo François Gouygou, el muy querido y famoso “Charro Francés”. Lo recordaremos siempre con un enorme aprecio por el cariño que le tenia a México, a los mexicanos y a nuestras tradiciones.
    Nunca olvidaremos al auténtico Charro Francés que adoptó a México como el país de su corazón!
  • La chanteuse Jeanne Manson: Que triste noticia. Yo canté con Pancho en varios lugares en Francia. Hemos cantado a caballo y para la televisión. Canté muchos años con el mariachi mezcal en Francia y con Pancho había mucho corazón para México.
  • Philippe Faure, ancien ambassadeur de France au Mexique:  La passion reste intacte!
  • Pascal Drouhaud, président association Latfran: « El Charro Frances » était un amoureux du Mexique, des mariachis et de Jalisco, Mexico. Il était de tous les évènements culturels et historiques, marquant son amour pour la France et le Mexique. Il assurait le lien entre nos pays. « El Charro Francés », portait une passion française du Mexique.
  • Gérard Signoret, conseiller consulaire de France au Mexique: Grande peine ! Un homme exceptionnel qui aura chanté à la vie une culture qui n’était pas forcément sa destinée initiale. Dieu ait son âme et certainement, il chante déjà là-bas 🙏🏻
  • Tonatiuh Girard de l’association Camerone A.C: Desde luego CAMERONE A.C no solo pierde a un miembro que promocionó el 30 de Abril , también perdimos un gran amigo y ser humano. Gran y dolorosa perdida la del charro!! Estamos de luto por la pérdida de un miembro que tenia toda la convicción de nuestro trabajo entre Francia y México.
  • Ulises Manrique, hijo de don Manuel Manrique Zapata, nieto de Emiliano Zapata: Mi papa aun no lo puede aceptar ! Ha sido no solomente un gran hombre pero también un muy gran amigo de la familia Zapata !
  • Un fuerte abrazo a nuestra querida Armandima de parte de todo el pueblo de Tequila. Soy Alicia Rodríguez, hicimos juntos el hermanamiento de Tequila y Martel.
  • Lygie de Schuyter, consule honoraire de France au Veracruz: Mes condoléances les plus solidaires et attristées. Il a adoré le Mexique et la musique des Mariachis. Il a crée des liens remarquables entre deux cultures….
  • Alberto Barajas: Enorme el amor por mexico . HASTA SIEMPRE CHARRO FRANCES
  • Lucía Godínez: Tecalitlán te extrañará siempre Charro Frances Descance en Paz
  • Mary Romo G: QDEP. Charro Francés. Un Gran ser humano, sus platicas súper amenas, conocedor de la cultura Mexicana, impresionante hombre. Dios lo reciba en su Gloria.
  • Julio Martínez: Mis Condolencias para la familia de Pancho, un gran promotor de nuestra música mexicana, Au revoir mon ami 🙏
  • Ana Cruz: Una gran perdida para Francia y México, te vamos a extrañar, gracias por tu música tu voz y tu amistad siempre te llevaremos en nuestro corazón, qed. Querido fransua.
  • Noemi Rosado: Lamento su irreparable perdida, un abrazo solidario a su familia, que en paz descanse el amigo que también vino a nuestra tierra y canto en lengua maya……..

L’équipe du Grand Journal du Mexique se joint à tous ses lecteurs pour saluer la mémoire de ce GRAND MONSIEUR qui aura partagé toute sa passion, son enthousiasme et sa générosité au service de la culture et du savoir. Un véritable ambassadeur du Mexique en France et de la France au Mexique depuis plus de 50 ans, au service du peuple et des plus fragiles aussi:  « Chanter donne du bonheur, appaise les coeurs » disait-il ! Et récemment encore dans le cadre de la crise sanitaire: « No tengo mucho recurso pero si hacen una gala de apoyo a esos que necesitan, con gusto ofrezco mi participación como artista franco-mexicano …( o mexicano -Francés !).

Tu vas nous manquer amigo tan querido….!

Article du 10 septembre 2009 – Portrait – François Gouygou dit “el Charro Frances” fête ses 50 ans de chanson mexicaine….(Videos)

Aujourd’hui connu sous le nom del “Charro Frances”, François Gouygou est certainement un des Français les plus respectés par les Mexicains, de la communauté mariachi et charro du Mexique. Portrait d’une personnalité hors du commun qui a fêté  ses 50 ans de chanson mexicaine au festival del Mariachi 2009 de Guadalajara en tant qu’invité spécial…

Cette année el Charro Frances fut nommé ambassadeur de la Fondation Emiliano Zapata pour l’Europe et porte dorénavant un foulard qui lui a été offert par la petite fille du fameux révolutionnaire mexicain. Par ailleurs avec la fondation “Tierra y Libertad” qu’il a fondé avec Yvan Romero, consul honoraire du Mexique en région Paca et président du festival Mexique Magique, El Charro Frances espère bien organiser la tournée en France des trois plus grands mariachis au monde que sont le Vargas, el Campero y el America dans le cadre du bicentenaire de la révolution Mexicaine en 2010.  Rendez vous donc bientôt en tournée avec lui.

Qui est donc el Charro Frances ?

Son histoire commence en 1956 à l’âge de 14 ans. Parti au Mexique pour un congrès d’urologie, son père rentre avec sous le bras tous les disques de Miguel Aceves Mejia, le roi du falcete. C’est de suite le coup de foudre et une vocation, celle de suivre les pas du plus grand ranchero de l’époque.

François décide donc d’apprendre l’espagnol à Figueres en Espagne et rejoint plus tard José Atienza, journaliste espagnol parisien qui organise des concerts au Cluny Palace tous les dimanches soirs après le film. Ce sera pour El Charro sa période d’apprentissage et de formation. Entre 1961 et 1974, il chante partout : en Allemagne, en Espagne, en France, avec des étudiants mexicains de la cité universitaire dont Pépé de la Rosa, petit fils du sargento de la Rosa qui aurait commandé le peloton d’exécution de l’empereur Maximilien… Il touche donc l’histoire du bout des doigts et se passionne pour le Mexique qu’il ne connaît pas encore.

En 1974, alors qu’il participe à une exposition sur le Mexique organisée au magasin Printemps de Paris , il rencontre Fabian del Sol, un des plus grands stylistes mexicain de l’époque qui l’invite au Mexique. Ébloui par sa voix et sa connaissance du registre mariachi, Fabian le présente à Raul Velazco qui, d’emblée, le programme sur son show “Siempre en domingo”. Coup du sort, le même jour se présente le grand Miguel Aceves qui lui demande de chanter son plus grand succès “Piedras del campo” de Cuco Sanchez. Le maître n’en croit pas ses oreilles et le réinvite la semaine suivante faisant de lui une star parmi le public mexicain et lui ouvrant une carrière prometteuse en terre aztèque.

Pendant dix ans, François Gouygou reviendra tous les ans au Mexique et rencontrera les plus grands : belle Ortiz, l’épouse de Juan Ortiz du mariachi Camperos de America, Ruben Fuentes du Vargas de Tecalitlan, Anita Zapata (la petite fille d’Emilio Zapata) sa grande amie, el Chino Calderon, les charros Isaac Gutierrez (Churiquis) et Francisco Miranda qui seront ses parrains en 1982 pour intégrer la très fameuse association nationale de la Charreria du Mexique. C’est la consécration….

Un artiste qui en plus du talent a du cœur

Son amour pour le Mexique lui vaudra d’organiser avec Jean Tisne, directeur de Voyageurs du Mexique à Paris, des séjours à cheval “sur les traces du grand Zapata”, mais aussi de jumeler la ville de Tequila avec Martel en France, de lever des fonds pour le tremblement de terre de 1985 à Toulouse avec le consul du Mexique Raymond de Saint Martin et de rencontrer les plus grands, dont le président Fox qui, un jour, le salue en France d’un “Que tal Señor Charro” devant un président Chirac émerveillé par le costume traditionnel, le chapeau et les pistolets en bandoulière….

Un personnage ce François, tout un personnage que vous croiserez certainement un jour en train de chanter avec le mariachi du coin dans un petit village perdu du fin fond du Jalisco ou alors à la Feria International del mariachi de Guadalajara durant laquelle il loge chaque année chez son pote Lino, propriétaire de “L’hôtel Frances” bien sûr !

Info – En hommage à François Gouyou, une nouvelle Tequila vient de sortir “el Charro Frances”.  Pour tous renseignements contactez le directement en France à l’adresse suivante : reptiland@wanadoo.fr

Alain FIGADERE –  (www.legrandjournal.com.mx)

 

Touracancun 728