Header Pubs Haut de page
Header Pubs Haut de page
Header Pubs Haut de page
Header Pubs Haut de page

El 10 de Mayo au Mexique – La « madre » au temps des Aztèques et des Mayas ! (Video)

Au Mexique, la Fête des Mères est vraiment une affaire sérieuse. Elle est toujours fêtée le 10 mai, quel que soit le jour de la semaine mais cette année le président AMLO a demandé aux Mexicains de célébrer cette date différemment en raison des risques pour la santé causés par COVID-19.

La fête des mères est la journée la plus chargée de l’année pour les restaurants. On estime à plus de 200,000 le nombre de serveurs supplémentaires qui viennent prêter main forte. Les fleurs sont absolument indispensables, ainsi qu’un repas gargantuesque en famille, accompagné de groupes de Mariachis et de quelques verres de tequila pour continuer la fête.

Cette année, les mesures sanitaires mises en place par le gouvernement face à la pandémie de coronavirus maintiennent encore fermés la majorité des établissements commerciaux. Selon les estimations, les ventes liées à la fête des mères diminueront cette année de 80% par rapport à l’année précédente.

La chef du gouvernement de la ville de Mexico, Claudia Sheinbaum a même annoncé le 4 mai que les festivités de la fête des mères auront lieu cette année grâce à un festival virtuel. Il sera diffusé le 10 mai sur la plateforme digitale Capital Cultural en Nuestra Casa.

L’occasion pour nous de se demander comment étaient représentées les mamans dans le panthéon des dieux aztèques ou mayas. Plusieurs déesses sont assimilées à la maternité et à la mère…..

La mère a toujours été une figure représentée chez les Dieux. Mais connaissez-vous exactement les déesses, symboles de la maternité dans les civilisations précolombiennes ?

Coatlicue (Mexica-Aztèque)

Coatlicue, que l’on peut traduire par (Jupe-de-serpents), est la représentation de la Terre, d’où naît et où meurt toute forme de vie. Elle est aussi associée à la maternité et à l’accouchement. La statue de Coatlicue a été découverte, le 13 août 1790, à Mexico.

Ixchel (Maya)

C’est la déesse de la Lune, elle marque les rythmes de la vie (naissance, mort). C’est la déesse de la féminité par excellence. Elle était représentée par une vieille femme ridée aux ongles crochus. Un temple dédié à la déesse Ixchel se trouve sur l’île de femmes…Isla Mujeres ! Et ce n’est pas un hasard…

Tonacacihuatl (Mexica-Aztèque)

Tonacacihuatl est la déesse de la création, de la fertilité. Dans la mythologie aztèque, elle est surnommée « la vieille mère ». Avec Tonacatecuhtli, on leur attribue d’ailleurs la création de la civilisation Aztèque.

Oxomoco (Mexica-Aztèque)

Oxomoco est représentée dans le Codex Borbonicus. Avec Cipactonal, elle forme le couple fondateur de la mythologie aztèque à qui l’on attribue l’invention du calendrier rituel.

Ixmucané (Maya)

Cette déesse a participé à la création du peuple maya. Elle a créé les premiers hommes avec une pâte faite de maïs blanc et jaune.

Las Mañanitas pour les mamans 

Les Mexicains ont une façon particulièrement charmante de fêter leurs mamans, dont il peut être intéressant de s’inspirer !

La veille de la fête des mères, les enfants d’un même quartier s’unissent pour faire le tour des maisons afin d’offrir une sérénade aux mamans. Accompagnés d’une guitare, ils poussent la chansonnette, généralement « Las Mañanitas » (littéralement « Les petits matins »), une chanson festive traditionnelle. Quand ils ne savent pas jouer de la guitare, un magnétophone fait tout aussi bien l’affaire !

Alors bonne fête des mères ! Un peu d’humour (Voir vidéo)

Source – Rédaction – (www.laprensafrancesa.com.mx)

Touracancun 728
Elite sky lines