Header Pubs Haut de page
Header Pubs Haut de page
Header Pubs Haut de page
Header Pubs Haut de page

Le mexicain Angel Gurría quitte la présidence de l’OCDE à Paris !

Après quinze ans à la tête de l’Organisation de coopération et de développement économiques, le Mexicain Angel Gurría laisse les commandes, mardi, à son successeur, l’Australien Mathias Cormann. 

Le Président Macron lui a remis ce jour la grande croix de la légion d’honneur!

Une page se tourne au siège de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Mardi, au château de la Muette, l’actuel secrétaire général, le Mexicain Angel Gurria, après trois mandats de cinq ans, remettra les clés de la maison à son successeur, l’Australien Mathias Cormann .

En quinze ans, le très médiatique patron de l’organisation aura contribué à la sortir de sa torpeur. « Grâce à son grand leadership, l’influence de l’organisation, notamment auprès du G20, est bien plus grande aujourd’hui », confirme Muriel Pénicaud, ambassadrice, représentante permanente de la France auprès de l’OCDE.

Né à Tampico, Tamaulipas (Mexique) le , Angel Gurría a obtenu un baccalauréat en économie de l’Université nationale autonome du Mexique (UNAM) et a entrepris des études de troisième cycle à l’Université de Leeds  au Royaume-Uni et à l’Université Harvard aux États-Unis.

Angel Gurría est titulaire de nombreux diplômes honorifiques dont celui de l’Université de Valle de México, de l’Université Rey Juan Carlos, des Universités européennes de Leeds, de Haïfa et de Bratislava. Outre son espagnol natal, Angel Gurría parle français, anglais, portugais, italien et allemand.

Angel Gurría a été secrétaire des affaires étrangères (1994-1997) et secrétaire des finances (1998-2000) de l’administration Ernesto Zedillo. Aux affaires étrangères, il s’oppose à la loi Helms-Burton (loi américaine visant à obliger des pays tiers à se conformer à certains aspects de l’embargo contre Cuba) et, tout en servant au Trésor, il restructure la dette extérieure. Il a également négocié l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) et a demandé une aide financière pendant la crise de 1994. Aux Finances, il réduit les dépenses gouvernementales à six reprises sous l’administration Zedillo.

Angel Gurría a également été président et chef de la direction de la Banque nationale de développement du Mexique (Nafin) et président et chef de la direction de la Banque du commerce extérieur (Bancomext). De 2003 à 2005, il a été président du groupe consultatif externe de la Banque interaméricaine de développement.

Promoteur du libéralisme économique, il est notamment très apprécié au Forum de Davos.

En , il est nommé à la tête de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) succédant ainsi au Canadien Donald Johnston qui part à la retraite. En arrivant à la tête de l’organisation, il déclare vouloir en faire « un secrétariat de la mondialisation. »

Depuis 2010, Angel Gurría est également commissaire de la Commission du développement du haut débit pour le développement numérique, qui tire parti des technologies à large bande pour faciliter le développement social et économique.

Le , les 34 pays membres de l’OCDE ont décidé de renouveler son mandat de Secrétaire général pour la période 2016-2021. Angel Gurría participe à plusieurs G20 plaçant l’OCDE comme un acteur et membre incontournable de ce groupe de décideurs.

Angel Gurria a reçu ce jour des mains du Président Macron la grande croix de la légion d’honneur pour le travail accompli.

Source – Agences, Wikipedia.

LesFrancais.Press
TV5mondeplus.com