Footer  American Express + Crystal
Footer  American Express + Crystal
Footer  American Express + Crystal

Le président AMLO inaugure le « Train Maya » !

Le président Andrés Manuel López Obrador (AMLO) a inauguré le début des travaux de la construction du train Maya, l’un des projets phares du mandat présidentiel de 6 ans, et ce en pleine pandémie COVID-19 et malgré le rejet des communautés autochtones.

Alors que le coronavirus est dans sa phase de contagion maximale – avec plus de 93 435 patients confirmés et près de 10 167 décès – López Obrador a repris ses tournées pour inaugurer les travaux du chemin de fer qui traversera le sud-est du Mexique. Un projet qui selon lui doit créer des milliers d’emplois pour contenir la crise économique actuelle.

« Ce projet doit être achevé en 28 mois », a déclaré López Obrador dans son discours d’inauguration. Il a précisé que la société Ingenieros Civiles Asociados (ICA), en charge des travaux, doit respecter le calendrier « en temps et dans le budget car il n’y aura pas de rallonge ».

Le début des travaux a eu lieu dans la section 4 – Izamal-Cancun, dans la municipalité de Lázaro Cárdenas dans l’état de Quintana Roo, un tronçon d’environ 260 kilomètres et pour un investissement d’environ 27000 millions de pesos soit environ 1,23 milliard de dollars.

« Le projet est très ambitieux et changera le visage de la région », a déclaré le directeur de l’ICA, Guadalupe Phillips, car il permettra à deux voix de communication, le chemin de fer et l’autoroute, de coexister, comme cela se produit dans de nombreux pays du monde.

Le mégaprojet ferroviaire de 1 475 kilomètres, qui traversera cinq états dans le sud-est du Mexique, est, avec l’aéroport de Santa Lucía dans l’état du Mexique et la raffinerie Dos Bocas, à Tabasco, les projets phares en terme d’infrastructures du gouvernement López Obrador.

Une tournée d’une semaine dans le Sud-Est du Mexique 

Le président mexicain a annoncé qu’il réalisera cette semaine la même inauguration dans chacun des états concernés par le projet: Quintana Roo, Yucatán, Campeche, Tabasco et le Chiapas. Les tronçons à inaugurer sont ceux de Palenque-Escárcega, Escárcega-Campeche, Campeche-Mérida et Mérida-Cancún qui, avec le cinquième tronçon Cancún-Tulum, couvrent quelque 1000 kilomètres de voies ferrées.

Selon les estimations du gouvernement mexicain, le projet créera quelque 80 000 emplois lors du début des travaux et augmentera á 154 000 emplois l’année prochaine. Plus de 90 000 millions de pesos (4 milliards de dollars) ont été validés cette année.

« Il s’agit de l’investissement public fédéral le plus important observé depuis de nombreuses années dans le sud-est du pays », a déclaré le président lundi matin. Par ailleurs il a déclaré que cette construction serait supervisée par l’armée, les ingénieurs militaires, tout comme l’aéroport de Felipe Ángeles près de Mexico qui devrait ouvrir le 21 mars 2022!

Selon le directeur général du Fonds national pour la promotion du tourisme (Fonatur), Rogelio Jiménez Pons et chef de projet, l’influence du train sur l’utilisation des sols dans la région « sera déterminante ». Les sections de Palenque, Campeche, Yucatán, Cancún, Tulum seront opérationnelles en 2023 et les deux sections de Tulum-Carrillo Puerto-Escárcega en 2024 seulement !

À la mi-mai, des organisations environnementales, autochtones et civiles ont demandé à la Commission interaméricaine des droits de l’homme (CIDH) de prendre des mesures de précaution pour « éviter des dommages irréparables » à l’aquifère souterrain de la péninsule du Yucatan, dans le sud-est du Mexique, face à d’éventuels dommages entraînerait la construction du mégaprojet Train Maya.

Sources – Agences

Touracancun 728