Header Pubs Haut de page
Header Pubs Haut de page
Header Pubs Haut de page
Header Pubs Haut de page

Réunion au sommet – Que décide le gouvernement pour les français de l’étranger ?

Le secrétaire d’État Jean-Baptiste Lemoyne a de nouveau réuni, hier 26 mars, les parlementaires des français de l’étranger et diverses personnalités de l’administration pour faire un point de suivi sur la crise du COVID-19.

Sur Europe 1, le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves le Drian, est revenu ce vendredi sur le retour des Français bloqués à l’étranger depuis le début de la crise du coronavirus.

«Il reste encore 30.000 de nos compatriotes à acheminer vers la France», a-t-il déclaré, précisant qu’un «dispositif global» avait été mis en place avec Air France, Transavia et son collègue chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, afin de rapatrier ces citoyens. L’État espère terminer ce «travail très compliqué», impliquant de nombreux pays confinés, d’ici «4-5 jours»

Il y a quelques jours, son collègue au Quai, le secrétaire d’État Jean-Baptiste Lemoyne, avait expliqué que l’État demandait aux compagnies aériennes de planifier les vols et de proposer des billets à des «prix modérés», un appel «dans la plupart du temps suivi d’effets». Concrètement, le gouvernement demande alors aux entreprises de «débrancher leur système IA», qui gère habituellement les prix en fonction de l’offre et de la demande, afin que les tarifs soient définis par l’homme et non par une machine.

Dans le cadre du rapatriement de Français bloqués à l’étranger, des «compagnies n’ont pas joué le jeu», a souligné le ministre des Affaires étrangères. «On ne les oubliera pas», a-t-il averti.

« Il y avait 130 000 français le 20 mars dernier en vacances ou en voyage d’affaires à l’étranger. Hier soir nous étions à 91000 français revenus en France, on devrait être à plus de 100 000 aujourd’hui 26 mars », ont ils commenté !

Il a été indiqué qu’en plus de la déclaration d’attestation obligatoire, il faudra bien conserver le billet d’avion lors du retour en France s’il y a des contrôles de police. Il a été demandé que les attestations obligatoires puissent être données par Air France lors des vols retour.

La fermeture de l’Aéroport d’Orly le 26 mars n’empêchera pas les retours en France, Inutile de s’inquiéter !

Que décide le gouvernement pour les français de l’étranger ?

Retours en France

– Au 26 mars 2020, 100.000 français ont été rapatriés ou sont en cours de rapatriation
– Mobilisation effective d’Air France là ou nous avons des vols directs, c’est le cas du Mexique
– Les soignants et les personnes avec une santé fragile sont prioritaires au retour
– Les personnes testées positives au Covid-19 sont confinées durant 14 jours avant embarquement
– Arrivé en France, il faut avoir sur soi l’attestation de déplacement et le billet d’avion de retour pour rejoindre son domicile
– La fermeture de l’Aéroport d’Orly le 26 mars à minuit n’empêchera pas les retours en France.

Les administrations

– Dans les postes diplomatiques, les services sont maintenus en télétravail. Les seuls services qui sont maintenus sont ceux pour établir un laisser-passer
– Possibilité de locaux ouverts dédiés à l’accueil des Français en difficulté à l’étranger
– Délais de deux mois supplémentaires accordés aux Français de l’étranger retraités pour les formulaires de la CNAV
– Possible création d’un label « Solidarité Français de l’étranger Covid19 » qui serait accordé aux acteurs associatifs ou autres qui, à l’étranger, se sont beaucoup impliqués aux côtés des ambassades et consulats dans la crise du coronavirus.
– Négociations envisagées avec les autorités locales pour les visas temporaires des français de l’étranger (VIE, PVTistes)
– Elections consulaires : décision prise en mai prochain. Si l’on reporte les élections municipales et sénatoriales en France, les élections consulaires seront reportées.

Enseignement scolaire et instituts culturels

– 363.000 élèves ont leur établissement fermé
– Le système de « continuité pédagogique » est engagé
– Après 15 jours de mise en place du système de continuité pédagogique, les chefs d’établissements vont dresser un bilan avec les enseignants et les parents d’élèves sur le fonctionnement du système.
– Sur l’enseignement à distance, le déblocage de la géolocalisation est en cours de négociation avec les chaînes du groupe France Télévisions pour permettre de suivre les programmes d’enseignement (notamment ceux de France4).
– Sur les 800 Alliances Françaises dans le monde, 500 sont actuellement fermées et certaines ne rouvriront certainement pas. Celles qui se sont organisé pour l’enseignement à distance continuent.

Sources – Agences, MAEE et résumé des Conseillers consulaires du Mexique

 

 

Touracancun 728
Elite sky lines