Footer  American Express + Crystal
Footer  American Express + Crystal
Footer  American Express + Crystal

Cacapulco – Des eaux usées déversés dans la plus belle baie du Mexique ! (video)

Dans la baie d’Acapulco, une vidéo postée sur les réseaux sociaux a provoqué une vague d’indignation. On y voit des eaux usées rejetées sur la plage d’Icacos et qui finissent leur course dans l’Océan Pacifique.

Encore une mauvaise publicité pour une destination touristique au Mexique qui perd de sa superbe au fil des années. Et pourtant…Acapulco demeure une des plus belles baies au monde.

La plage d’Icacos a reçu la certification il y a cinq ans de « Pavillon bleu », récompensant la qualité de l’eau et les efforts déployés pour la protection environnementale d’un site. Les riverains se sont également plaints sur les réseaux des odeurs dégagées par ces eaux noires et se révoltent de la catastrophe écologique que ce phénomène engendre.

Le Ministère de l’environnement et des ressources naturelles mexicain a déposé une plainte pour le déversement de ces eaux usées. Des associations comme Save The Reef ont relayé la vidéo sur leurs réseaux sociaux afin de dénoncer cette pratique aux yeux de tous.

Sur les réseaux sociaux, une vidéo est devenue virale montrant le rejet d’eaux pestilentielles et de couleur sombre qui se sont écoulées par les canaux d’eau de pluie et se sont terminées à la plage d’Icacos.

Une goutte d’eau dans l’océan

Mais le problème est encore bien plus important qu’il n’y paraît. Derrière cette vidéo se cache une réalité bien plus grave. En effet, plusieurs millions de litres d’eaux usées sont déversées chaque jour dans l’océan par le Mexique selon les médias américains et ce, depuis des années.

En 2017 a eu lieu le plus grand déversement d’eaux usées à Tijuana (Basse-Californie) où plus d’un milliard de litres ont été répandus sur une période d’une dizaine de jours.

Des eaux de pluie….selon les autorités !

Pour sa part, le directeur de la Commission municipale de l’eau potable et de l’assainissement (CAPAMA), Leonel Galindo González, a exclu qu’il s’agissait d’eaux usées. La municipalité a déjà nié à deux reprises qu’il s’agissait d’eaux usées. Elle affirme qu’il s’agit de l’eau de pluie qui se déverse de canaux pluviaux.

Alors que le 21 avril dernier…les eaux de Puerto Marqués resplendissaient après 60 ans !

Ce n’est pas un secret que le véritable bénéficiaire du coronavirus est la terre. Peu à peu, de nombreux animaux retournent dans leurs zones où ils ont été déplacés, les eaux sont nettoyées et même la contamination a considérablement chuté. L’une des plages les plus visitées du Mexique a connu un phénomène qu’elle n’avait pas été témoin d’environ 60 ans à Puerto Marqués, l’autre baie d’Acapulco.

Dans la nuit du 20 avril, des lumières fluorescentes et lumineuses cà la suite de la “bioluminescence”. Une lueur d’espoir qui n’aura duré que le temps du confinement et avant la saison des pluies bien sûr !

Touracancun 728